Animal domestique hors du commun : un capybara (description et origine + article + photos)


Le capybara (Hydrochaeris hydrochaeris) est le plus gros rongeur du monde ; il vit en Amérique du Sud. Il appartient à la famille des Hydrochaeridae. On l’appelle aussi cabiaï en Guyane, capivara au Brésil (origine du nom), carpincho en Argentine et en Uruguay et chigüire ou chigüiro au Venezuela et en Colombie.

Description et comportement

Le nom de « capybara » vient de « capivara » qui signifie « Seigneur des herbes » dans la langue des indiens Guaranis. Au Brésil, on l’appelle d’ailleurs capivara (en portugais brésilien), capiguara en Bolivie. Dans certains pays d’Amérique du Sud hispanisants, il est appelé Au Venezuela et en Colombie chigüiro.

Un capybara adulte mesure entre 105 et 135 centimètres de long et pèse de 35 à 65 kilogrammes. C’est le plus gros rongeur du monde. Il est diurne et sa longévité est d’une douzaine d’années. La femelle cabiai peut avoir de deux à huit petits par portée avec une moyenne de quatre. Le record étant de douze petits. La gestation dure approximativement 130 jours. Les nouveau-nés peuvent accompagner leur mère et manger comme elle, mais ils boivent du lait et ne sont pas sevrés avant 16 semaines. Les capybaras sont d’excellents nageurs.

Hydrochaeris hydrochaeris est la seule espèce du genre Hydrochaeris.

Une famille Capybara dans la région de Rurrenabaque, en Bolivie.

Le corps du capybara est couvert de poils durs bruns et sa tête a un large museau. Ses yeux sont petits et situés au-dessus du nez qui est surmonté à son tour par une glande qui sert à marquer les objets avec son liquide. Ses oreilles sont petites et arrondies. Il n’a pas de queue. Ses pattes de devant ont 4 doigts, celles de derrière ont 3 doigts. Il laisse des traces très caractéristiques sur les sols humides.

Capybara mâle dans le parc national El Palmar en Argentine.

Le capybara fonde sa survie sur une étonnante cohésion sociale : il n’est pas rare que, dans un groupe formé d’une vingtaine d’animaux (3 à 4 mâles, 6 à 8 femelles et les jeunes), les jeunes d’âges divers soient confiés à l’un des adultes, mâle ou femelle. Ce « jardin d’enfants » permet aux parents de se baigner, de se nourrir ou de s’enduire de boue sans trop de risques pour leur progéniture. Il est aussi admis qu’une femelle allaitante se laisse téter par tous les petits du même groupe. Le mâle qui marque son territoire dirige le groupe.

Un mammifère semi-aquatique

Comme de nombreuses espèces de canards, les capybaras se jettent à l’eau lorsqu’ils se sentent menacés. Excellents nageurs et plongeurs, ils parcourent de longues distances immergés, en piétinant sur le fond. Parfois, comme des hippopotames, ils remontent respirer au ras de l’eau, à peine visibles : seuls affleurent les yeux, les oreilles et les narines, disposés au sommet de la tête. Ils broutent des végétaux en plongée. Les capybaras sont en fait des mammifères semi-aquatiques. Ainsi, leur accouplement se déroule aussi dans l’eau après un cérémonial complexe. Enfin, l’eau leur permet de mieux réguler leur température.

Prédateurs

Dans les marigots (bras de rivière dans les pays tropicaux), si les capybaras adultes côtoient sans crainte les caïmans (ils sont assez vifs et malins pour leur échapper), leurs petits courent plus de risques. C’est à terre que les capybaras rencontrent la plupart de leurs prédateurs : pumas, jaguars, anacondas et… humains. L’espèce dispose d’une panoplie très originale pour se défendre : une glande frontale ovoïde, longue de 7 cm environ, sécrète une substance cireuse et musquée qui sert à marquer d’odeurs le territoire d’un groupe ; deux paires d’incisives, larges chacune de 2 cm, permettent de couper des branchettes coriaces, mais aussi d’infliger de graves blessures ; les pattes sont palmées jusqu’à la base des griffes.

Texas, États-Unis – Mélanie Typaldos est tombée amoureuse des capybaras lors d’un voyage au Vénézuela. Ces rongeurs sont les plus grands du monde : ils peuvent atteindre une longueur de 130 centimètres pour un poids de 65 kilos. La famille Tybaldos en a adopté un : Caplin Rous est devenu un véritable animal de compagnie.

Les capybaras sont des rongeurs originaires d’Amérique latine. Ces mammifères sont herbivores, aiment nager et peuvent vivre une douzaine d’années.

Caplin Rous le capybara a été adopté dans une ferme d’animaux exotiques par Mélanie Typaldos alors qu’il n’avait que quelques jours. Il semble s’être très bien adapté à la vie parmi les humains, et il est devenu un véritable animal de compagnie pour la famille.

Mme Typaldos explique que Caplin Rous la réveille tous les matins, grimpant sur son lit et se glissant sous les draps. Il prend ensuite un bain et passe un long moment dans l’eau. « Quand il fait chaud, il peut passer plus d’une heure à nager dans la piscine et il aime que je reste à côté. En été, je vais dans la piscine avec lui » explique sa maîtresse. Le reste de la journée, il la passe dans le jardin avec la tortue de la famille, et souvent, la famille l’emmène avec elle dans ses déplacements.

Et comme Caplin Rous n’est pas un animal de de compagnie comme les autres, il a même un profil Facebook, un Myspace et une page Twitter.

Caplin Rous est un capybara, le plus gros rongeur du monde. L’animal vit dans une famille du Texas, qui l’a acheté alors qu’il n’avait que 11 jours. Aujourd’hui, à 2 ans et demi, il pèse 45 kilos et fait partie intégrante de la famille.

 

8 réflexions sur « Animal domestique hors du commun : un capybara (description et origine + article + photos) »

  1. laissons les animaux fait pour rester sauvage, à la vie sauvage, aussi sympathique semblent t’ils être, c’est à ce prix que l’humanité survivra.

  2. Je souhaiterai me faire adopter par une famille capy comment dois je faire Je sais nager j ai de bonnes dents et je suis OK pour faire la nounou des petits et j aime la boue

  3. En Français, cet animal s’appelle un cabiai. Et je ne vois pas ce qu’il y a de mal à en faire un animal de compagnie si ça lui convient.
    Ariana, tu es grotesque comme la plupart des écolos qu’on devrait lâcher dans la nature…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.